Loading...

Feu et béton: Burnout, par Francesco Feltrin

Être capable de voir ce que les autres ne voient pas peut être défini comme un art. Il s’agit de la capacité des yeux de saisir quelque chose dans la profondeur d’un regard, une couleur ou un matériel et de l’utiliser pour créer quelque chose d’unique et irremplaçable.

C’est ça que le concepteur Francesco Feltrin a fait avec la solution en béton Ideal Work® pour son projet Burnout.

Le jeune concepteur et artiste doté de gran pouvoir communicatif Francesco Feltrin commence son projet Burnout pendant sa deuxième année au master en Conception du Produit à l’Université Royale d’Art, en travaillant sur la plasticité et la versatilité du béton. D’ici il a développé l’idée de créer des objets à petite échelle en utilisant le béton de façon innovante. Retourné en Italie, il a pourtant demandé à Ideal Work® de créer une solution en béton ad hoc pour ce projet.

Inspiré par la technique utilisée par l’architecte suisse Peter Zumthor pour la Chapelle Bruder Klaus, Feltrin a créé des objets de design à petite échelle en utilisant de façon innovante le béton décoratif Ideal Work® et le feu, élément essentiel de cette collection.

“Bachelard[1] définit le feu comme quelque chose entre science et poésie, exactement l’idée sur laquelle je me suis concentré pour créer mes oeuvres. Dans ce projet le feu a été effectivement utilisé comme un moyen original pour sculpter mes oeuvres. Le procès de Burnout va en direction contraire à celle d’un procès créatif commun, où l’ajout, l’encollage et la soudure sont possibles façons traditionnelles pour créer un objet; Burnout se concentre au contraire sur la conception du vide qui sera ensuite ciselé par le feu” Feltrin affirme.

[1] Gaston Bachelard (Bar-sur-Aube, 27 juin 1884 – Paris, 16 octobre 1962), philosophe français

Les oeuvres de Burnout sont ainsi créées grâce à la production d’un moule où du bois et du papier sont insérés et ensuite on ajoute le béton. Finalement, l’intérieur en papier est brûlé. Mais si on pense que le papier sera complètement brûlé, le résultat est différent et surprenant: une fine couche reste et pourtant un matériel fragile et jetable comme le papier, destiné à disparaître dans les flammes, reste et devient quelque chose qui pourrait durer pendant des décennies.

 

“Je suis encore en train de travailler dur pour définir un langage de surfaces brûlées, et il me semble clair que le résultat sera différent chaque fois, même quand on produit une série limitée du même objet. C’est le feu qui garantit cet effet inhabituel. Je suis en contrôle de la forme générale, mais c’est le feu qui définit le résultat final, en sculptant le béton et en lui donnant un aspect imprévisible et incroyable.”

Le projet Burnout a été présenté au Festival du Design de Londres 2018, au Future Heritage 2018, Collection 2019 et récemment il a fait partie du Salon Satellite à Milan 2019.

Francesco Feltrin

Diplômé en Architecture à l’Université de Trieste, en 2016 Francesco déménage à Londres pour frequenter le Master en Conception du Produit à l’Université Royale d’Art. Pendant cette période il commence à produire ses créations en travaillant avec le béton et la céramique.

Son style est immédiatement évident: un langage brutal, expérimental, psychédélique, libre mais aussi cérébral et méthodique. Grandi dans une famille d’ingénieurs mécaniciens, Francesco unit cet universe scientifique et rigoureux à la grande sensibilité héritée par sa mère, professeur d’italien; une combinaison utile pour son art.

Sa mission: donner à la culture une place importante dans la société, concentrée trop souvent uniquement sur des questions pratiques et immédiates.

“La culture a besoin du temps, et mon travail aussi; du temps pour étudier et choisir les matériaux. Pour cette raison j’ai demandé à Ideal Work® de m’aider dans le projet Burnout: en plus de développer des produits innovants et performants comme Microtopping®, l’entreprise a aussi développé un produit spécifique et sur mesure, en montrant une grand professionnalisme et une profonde connaissance du matériel.”

 

www.francescofeltrin.com/